mercredi, septembre 28, 2022

À quoi reconnaît-on une bonne tiny house ?

Must Read

On entend beaucoup parler de tiny house actuellement, cette micromaison que l’on peut emmener avec soi, mais bon nombre de gens ne savent pas exactement ce que c’est. Même si c’est la grande tendance du moment, le concept est encore nouveau en France. Pour vous qui ignorez ce que l’on appelle tiny house, vous saurez tout en poursuivant votre lecture.

Les dimensions d’une tiny house

Comme dit plus haut, la tiny house france est une mini-maison d’ailleurs, « tiny » veut dire minuscule. Elle est apparue aux Etats-Unis dans les années 2000 après l’ouragan Katrina. À mi-chemin entre la maison traditionnelle et la roulotte, elle est tractée par une remorque. Elle n’a donc aucune emprise au sol. À la différence d’une caravane, elle est plus solide et bien isolée. Pour pouvoir être remorquée, la tiny house ne doit pas dépasser certaines dimensions. Elle mesure au moins 2,55 m de large et 4,10 m de haut afin qu’elle puisse passer sous les ponts. Pour son poids, c’est 3,5 tonnes. Quant à sa superficie, cela oscille entre 10 et 24 m² avec la mezzanine. Malgré sa taille réduite, la tiny house est une habitation confortable avec toutes les commodités nécessaires, et elle est personnalisable à souhait. Ce qui la différencie des maisons classiques est qu’elle arbore un design soigné respectant l’optimisation des espaces.

La mobilité

tiny house
Crédits : Pixabay

La tiny house se caractérise aussi par sa mobilité. Légalement, pour qu’elle soit qualifiée ainsi, il faut qu’elle reste sur remorque. Donc, elle est mobile, ce qui fait que l’on peut le transporter partout. De la sorte, elle est adaptée pour les vacances à la montagne, à la campagne, à la mer ou même en ville. Si elle respecte les conditions exigées, elle peut circuler librement sur toutes les routes en France. Cependant, pour tracter la tiny house, il faut avoir un permis BE. Le véhicule qui tracte doit également avoir assez de puissance. Néanmoins, elle peut être immobilisée et servir de résidence principale toute l’année. Beaucoup de personnes la choisissent également comme extension de l’habitation principale. Ainsi, on l’utilise comme chambre pour les invités ou pour l’adolescent à la maison qui est en quête d’indépendance.

Son côté écologique

Du fait de sa mobilité, la tiny house est autonome, elle propose le même confort où qu’elle se trouve. Pour l’électricité, on choisit des panneaux solaires. Cependant, le lieu d’implantation doit être suffisamment ensoleillé. Il faut avoir un espace de stockage pour les batteries. Concernant le chauffage, le poêle à bois ou à granules est adapté, et encore une fois, il faut avoir de l’espace pour stocker les sacs de pellets ou les stères de bois. Quant à l’eau, la tiny house a recours à un système de récupération d’eau de pluie. En absence de pluie, il faut raccorder cette petite maison au réseau de distribution d’eau. Son côté écologique ne s’arrête pas là, car la tiny house est construite avec peu de matériaux, et la majorité sont biosourcés. Également, sa taille fait qu’elle est moins énergivore. C’est donc un habitat plus respectueux de l’environnement.

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisement -spot_img
Latest News

Yves Wespisser : pourquoi choisir un hébergeur vert ?

On parle beaucoup de la pollution de l’air et des dangers du plastique pour notre environnement, mais on oublie...
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img