lundi, septembre 27, 2021

Que sait-on du nouveau variant Sud-Africain.

Must Read
freepatriothttps://freepatriot.org
Admin et boss du site, ayez confiance, je veille au grain !

Depuis le début de la pandémie qui secoue le monde, plusieurs variantes importantes du SARS-CoV-2 ont été identifiées. C’est le cas du variant sud-africain qui fait beaucoup parler de lui. Cependant, que sait-on réellement de cette variante du virus ? Focus !

La variante sud-africaine du virus : de quoi s’agit-il ?

Baptisé « 501Y. V2 », le nouveau variant sud-africain a été signalé le 18 décembre 2020 au ministère de la Santé de l’Afrique du Sud. Ce variant aurait émergé au sud du pays dans la région de Nelson Mandela Bay, avant de s’étendre vers le Cap puis vers l’ouest ainsi que vers le Nord en direction du Durban.

Il a également été retrouvé en Grande-Bretagne. Fin mars 2021, le variant Sud-Africain a été signalé dans plus de 15 pays d’Afrique dont le Rwanda, le Cameroun et la République Démocratique du Congo.

Le nouveau venu est caractérisé par la présence des mutations sur les gènes codant la protéine Spike du virus qui s’attache aux récepteurs ACE2 de l’organisme pour infecter les cellules. Ce variant à 3 mutations sur des sites clés dans le domaine lié au récepteur du gène de pointe. Il s’agit :

  • de la K417N,
  • de la E484K,
  • et de la N501Y.

Deux d’entre eux, c’est-à-dire E484K et N501Y, sont dans la principale zone qui forme l’interface avec le récepteur ACE2 humain. Ces caractéristiques confèrent à ce variant une plus grande contagiosité (environ 50 à 60 %), mais il n’est pas pour autant mortel. Aussi, de nombreux jeunes y compris les enfants semblent tomber malades une fois infecté par le virus.

Quels sont les symptômes du nouveau variant Sud-africain ?

Selon plusieurs études, les symptômes de ce nouveau variant sont les mêmes que ceux de la souche classique. Toux, fièvre, perte du goût et de l’odorat, insuffisance respiratoire, les symptômes ne changent pas. Par ailleurs, la prise en charge est toujours la même : dexaméthasone pour les personnes atteintes d’une forme plus grave, oxygénothérapie lorsque les gens en ont besoin et médicaments anticoagulants pour prévenir les caillots sanguins.

Variant Sud-Africains et vaccin : qu’en est-il réellement ?

En raison de ces caractéristiques, cette nouvelle version du virus semble pouvoir réduire sa détectabilité par les anticorps. Étant donné que ce variant peut relativement échapper à la réponse immunitaire, il réduirait également l’efficacité des vaccins. Ainsi, le vaccin d’AstraZeneca qui n’offrirait qu’une protection minimale contre les formes légères et modérées de la maladie n’aura pas une grande efficacité.

Étant donné qu’il est réputé pour être très agressif et résistant, il peut donc infecter les personnes vaccinées par ce vaccin. En revanche, les vaccins Moderna et Pfizer/BioNTech ont prouvé leur efficacité contre cette mutation du SARS-CoV-2.

En somme, le variant sud-africain est plus infectieux que les autres variants du virus. Il affiche une plus grande résistance aux traitements, mais n’est pas pour autant mortel.

- Advertisement -spot_img

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisement -spot_img
Latest News
- Advertisement -spot_img

More Articles Like This

- Advertisement -spot_img